Victime ou bourreau,
Mais qui êtes vous vraiment ?

Qui êtes vous vraiment
03/02/2022

Victime ou bourreau,
Mais qui êtes vous vraiment ?

Avez vous remarqué que les relations avec les autres sont parfois dignes d’une mauvaise série télé ?

On peut dire que vous avez une vrai bonne volonté pour aider votre prochain,  prodiguer des conseils ou  mettre les pieds dans le plat pour débloquer les situation.

 

Vous faites peut être partie des personnes toujours prête pour travailler plus, &/ou vous faites toujours ce que vous devez faire rapidement. Quitte à vous épuiser, mais c’est pour la bonne cause.

 

Vous aimez que les choses soient bien faite & vite faite. Après tout c’est un gage de compétence & savoir être. Tellement de personnes s’en fiche. 

 

Le soucis c’est que vous vous retrouvez régulièrement victime de circonstances contraire à vos attentes.

 

A chaque fois, vous êtes déçu(e), frustré(e), ou en colère d’avoir dépensé autant d’énergie pour des ingrats qui ne le méritent pas, qui se moquent de vos problèmes ou qui vous tournent le dos.

 

 

Et le pire s’est que cela vous arrive souvent !!!

 

 

Alors qu’est ce qui ne va pas chez vous ?

 

Vous pratiquez inconsciemment un jeu de pouvoir dans votre communication avec les autres.

D’ailleurs si vous regardez les situations de plus près :

 

 

  • La situation ne vous concernait pas 

  • On ne vous avait rien demandé

  • Vous avez dépensé votre énergie & vous êtes énervée pour rien

  • Vos interventions polluent la vie des autres & la vôtre

Bref 1 situation où vous n’auriez jamais

dû mettre les pieds !!!

Avant d’aller plus loin, je vous propose de vous rendre I C I

pour vérifier Gratuitement Ou en sont vos Domaines de vie

Exemple de jeu psychologique au travail

 

Alain (Persécuteur)  : Tu es encore en retard Marie, comme tous les jours

Marie (Victime) : J’ai bouclé un dossier tard hier soir, ce matin avec les enfants …

Alain (Persécuteur) : Tu n’aurais pas pu t’organiser ?

Marie (Victime) : Non car j’ai aidé Fabienne et mon mari est rentré tard du travail

Alain (Persécuteur) : Si tu savais déléguer, tu serais plus efficace

Katy (Sauveur) : Marie fait ce qu’elle peut, elle est très occupée

Alain (Victime) : Et moi, je suis pas débordé entre mon travail et mes 3 enfants

Marie (Sauveur) : Oui, Alain a un poste à forte responsabilité

Alain (Victime) : Oui et il faut encore que je prépare la prochaine réunion

Marie (Sauveur) : J’ai des dossiers difficiles mais je vais t’aider

Alain (Victime) :  Ah oui en effet, car tout seul c’est impossible

Katy (Persécuteur) : Si le projet était bien géré, on en serait pas là

Alain (Victime) : Que veux tu dire, que je ne sais pas gérer, tu crois que c’est facile ?

Katy (Persécuteur) : Pas plus difficile que ce que je fais et moi je suis à l’heure. ETC…

 

Ce jeu est appelé

 Triangle de Karpman

 

Inventé par le psychologue Stephen Karpman en 1968,

pour expliquer certains problèmes relationnels.

 

Il décrit 3 grands rôles :

Le Sauveur, La Victime & le Bourreau

 

Chacun de nous joue à ce « Jeu » de manière inconsciente, au cours d’une même journée, voir d’une même conversation.

 

Ces rôles ne sont pas fixes & nous passons de l’un à l’autre sans nous en rendre compte.

 

Malgré tout nous avons tous une préférence pour 1 des rôle selon notre personnalité (voir articles sur les messages toxiques).

 

 

 

Mais bonne nouvelle

La prise de conscience de ce jeux psychologique

permet de sortir des situations toxiques

 

 

 

Comment ça marche ?

 

 

* La victime : maître du Jeu

 

La “Victime” subit le rôle des 2 autres participants. Sans elle le Sauveur & le Persécuteur n’ont aucune raison d’exister.

 

Dans ce Jeu aucun des 3 acteurs n’a envie que la situation ne change. Chacun est satisfait de son rôle & en retire un intérêt personnel «inconscient, créant ainsi un certain équilibre.

 

 

Conséquences :

 

  • la Victime ne sort pas volontairement de son rôle de victime
  • le Sauveur ne cherche pas vraiment à aider la victime
  • le Persécuteur ne cherche pas réellement à enfoncer la victime.

Prendre conscience de vos Domaines de vie
un exercice d’introspection puissant

 

 

* Ne pas confondre avec les victimes de viol, d’agression ou de relation d’emprise.

 

Dans ces cas les positions ne changent pas, l’agresseur reste à sa place de dominant & la victime à sa place de dominé. Il n’y a pas de changement de rôle & une volonté de nuire.

 

Bénéfice pour la Victime

 

La Victime attire l’attention du Sauveur sur elle. C’est la situation idéale pour recevoir de la compassion & de l’attention. Elle extériorise ses plaintes ce qui lui permet de ne pas reconnaître ses responsabilités.

 

Elle se sent bien dans ce rôle, car si la situation s’arrangeait, elle n’aurait plus d’excuses pour justifier ses problèmes.

 

En attribuant tous ces maux au Persécuteur, elle a l’illusion d’avoir l’image parfaite d’une personne irréprochable.

 

Ses phrases favorites sont :

«Je fais tout bien & l’autre me fait des reproches» «il n’est jamais content », « Je n’ai jamais de chance », «pour toi c’est plus facile », « Personne ne fait attention à moi »

 

 

Bénéfice pour le sauveur

 

L’intérêt du Sauveur c’est de tenir un rôle valorisant avec une bonne image de Soi.

 

La victime lui fait confiance, il se réjouit d’avoir quelqu’un dépendant de lui & donc d’avoir du contrôle sur cette personne.

 

Le Sauveur place inconsciemment la Victime en difficulté de s’en sortir sans lui.

 

Victime lui même (dans d’autres circonstances) il ressent le besoin d’agir même quand on ne lui demande rien.

 

S’occuper des besoins des autres lui permet d’oublier ses propres besoins insatisfaits.

 

 

Ses phrases favorites sont
« Je suis très occupé mais je vais t’aider » , « Je fais ça pour toi », « Laisse-moi m’en occuper », « Je vais régler ça », « c’est trop difficile pour toi»

 

Le Sauveur n’a donc pas intérêt à ce que la situation s’améliore, sinon il n’a plus de raison d’exister & il perdrait tous ses avantages.

 


A ne pas confondre avec les “sauveteurs” : pompiers, secouristes… qui passent à l’action, en ne faisant pas semblant d’essayer & le font au péril de leur vie.

Bénéfice pour le persécuteur

 

Aussi appelé Bourreau, celui ci établit les règles, décide, dirige & corrige la moindre erreur.

 

Il ne pardonne pas les écarts, n’hésite pas à faire des critiques, à mettre son interlocuteur en position d’infériorité pour le faire culpabiliser.

 

Il cache souvent une personnalité qui cherche à se défendre d’un ennemi imaginaire. Il a donc besoin d’une victime pour se sentir capable & fort.

 

Ses phrases favorites sont : 

« Tu ne fais rien comme il faut », « Je te le dis tout le temps », « Tu n’arrêtes jamais de » …

Ces rôles sont régulièrement redistribués lorsque la situation change ou devient trop compliquée pour l’un des protagonistes.

 

Ces jeux psychologiques sont toxiques, malgré les bénéfices illusoires que vous pensez obtenir. Ils vous enferment dans une spirale qui pompe votre énergie, tronque la réalité & vous rendent malheureux.

Comment Sortir du Triangle

 

  • Admettez que vous êtes rentré dans le triangle
  • Prenez la pleine responsabilité de vos actes & de vos choix.
  • Éviter les échanges toxiques
  • Ne donnez pas de conseil
  • Soyez attentif aux signes qui transforment la discussion en joute verbale (Le ton monde, mode défensif, émotions négatives (agacement, colère, tristesse…)

 

C’est le moment de faire un “STOP” mental !

 

  • Respirez profondément, prenez un temps de recul par rapport à votre émotion
  • Arrêtez de penser à la place de l’autre & d’imaginer ses intentions.
  • Faîtes le «miroir ». Si votre interlocuteur endosse un rôle endossez le même.

Maintenant que vous connaissez les petites manipulations du triangle de Karpman

Rester acteur de votre vie & responsable de vos actions / inactions.

 

    • Ne vous posez pas en victime en attendant des autres qu’ils vous prennent en charge.

 

    • Si vous avez tendance à sauver les autres, attendez que la personne vous fasse une demande clair & définissez la limite de cette aide.

 

  • Si vous avez tendance à être un peu autoritaire, à la première alerte demandez vous ce qui crée cette colère en vous. Puis la manière dont vous pourriez gérer une demande claire & saine.

Vous voila maintenant équipé pour résister à la spirale du triangle. Avec un peu d’entraînement, vous deviendrez vite une experte & vous éviterez les manipulations inconscientes.

 

Pour vous entraîner, observez vos pensées & vos dialogues intérieurs pendant quelques semaines.

 

Peu à peu, vous repérerez rapidement ces jeux psychologiques & une fois cette prise de conscience faite, vous pourrez y échapper.

Passez à l’action

 

Je vous invite à utiliser ses clefs & à passer à l’action dès maintenant, pour oser les changements nécessaires, pour une vie remplie de sens à la hauteur de votre potentiel.

Avant d’aller plus loin, je vous propose de vous rendre I C I

pour vérifier Gratuitement Ou en sont vos Domaines de vie

J’adore vous lire & vos écrits me guide pour vous proposer de nouveaux outils. 
Alors dites moi dans les commentaires ci-dessous
Quelle situation revient le plus souvent dans votre vie ? 

En passant :

 

Si vous connaissez une personne qui rencontre ces difficultés,

& que vous pensez que ces stratégies pourraient l’aider,

sentez vous à l’aise d’améliorer sa journée en lui partageant cet article.

Retour haut de page