Estime & confiance en soi

C'est quoi le coaching Connaissez vous vos-Messages Toxiques
Connaissez vous vos Messages Toxiques ?
C'est quoi le coaching Connaissez vous vos-Messages Toxiques
16/09/2022

Vous avez surement remarqué qu’il y a des domaines dans lesquels vous vous plantez régulièrement. Je ne parle pas d’un échec de temps en temps, mais bien de plantage systématique.

Que se soit dans le boulot, dans vos relations sentimentales ou encore dans vos relations amicales, dès qu’il y a un enjeu, ça coince. D’un coup votre stress monte & une petite voix vient vous faire douter.

 

Des erreurs nous en faisons tous, car personne n’est parfait & c’est ce qui nous incite à nous améliorer & à nous remettre en question. Mais pas à s’auto saboter*.

 

 

*Auto sabotage : Art inconscient de se mettre des bâtons dans les roues,

grâce à des comportements, attitudes ou habitudes, qui

plombent les situations qui auraient pu améliorer votre vie.

 

 

Si ces échecs sont récurrents au point de vous pourrir la vie. Qu’ils vous empêchent d’atteindre vos objectifs, vous amènent à croire que c’est votre destin, ou que ça n’est pas pour vous… 

 

Il est urgent d’agir

​Alors comment arrêter ce cycle infernale,

briser cette « poisse »

& oser atteindre vos rêves avec confiance.

Imaginez ce sentiment de bonheur, de paix & de fierté que vous auriez, en sachant que ce que vous souhaitez obtenir (ou mettre en place) va se réaliser. Que les efforts que vous allez fournir pour atteindre vos objectifs, ne seront pas vains.

 

Sans parler de l’état de bien être & du sens que vous allez avoir maintenant dans votre vie. D’ailleurs je suis sûre que vous avez en tête, pleins d’exemples de gens, qui autour de vous réussissent « facilement »

Alors honnêtement (& juste entre nous)quelles vont être les conséquences pour vous, si vous ne changez rien ?

Après votre dernier échec, vous vous êtes juré que l’on ne vous y reprendrai plus. Mais sans le vouloir, vous reproduisez inconsciemment les mêmes erreurs. Et c’est un peu normal. Si vous faites toujours la même chose, vous obtiendrez toujours plus du même résultat…

 

Vous alimentez votre culpabilité, augmentez votre niveau de stress & laissez s’installer la peur de futurs échecs paralysants (dans futur qui n’existe pas encore).

 

Allez vous laisser encore longtemps les situations & les personnes vous faire revivre les mêmes choses  ou allez vous vous libérer er saisir la prochaine opportunité qui va se présenter ? 

Avant d’aller plus loin, je vous propose de vous rendre I C I 

& de vérifier Gratuitement Où en sont vos domaines de vie …

Si vous vous reconnaissez dans cette description, je vais vous partager ce que l’on appelle les messages contraignants ou Drivers. Ainsi vous allez pouvoir arrêter de reproduire toujours les mêmes erreurs, déjouer les manipulations & vous libérer de cette petite voix qui vous fait si souvent douter.

 

Messages Toxiques
une multitude de trucs qui en vrai n’existent pas

 

Grâce à Taïbi Kahler, Psychologue Américain, issu de l’Analyste Transactionnelle, qui a découvert le concept des messages contraignants. Il a classé les signes extérieurs émis par les personnes en situation de stress.

 

C’est quoi les messages contraignants ?

 

Ce sont des expressions, que nous avons entendu pendant TOUTE notre enfance & qui proviennent de nos figures parentales. Ces injonctions répétitives font partie intégrante de notre éducation (bienveillante au départ), car elles représentent LA construction de notre personnalité, de notre Moi social ( ce qu’il faut être, devenir…).

Connaissez vous vos Messages Toxiques ?

 

Se conformer à ses injonctions, c’est pour un enfant LA condition pour obtenir la reconnaissance & l’amour de ses parents.   » Si tu veux qu’on t’aime, comportes toi comme ça » . 

Au fil du temps, nous adoptons ces messages culturelles & cultuels qui, tels des «slogans» publicitaires, façonnent nos comportements. Ils construisent notre personnalité d’adulte. & nous amène à nous auto saboter.

Connaissez vous vos Messages Toxiques ? 

 

Victime de messages contraignants, 

Arrêtez de reproduire les mêmes erreurs

 

 

A l’âge adulte, ces drivers continuent à nous influencer & à nous dicter la conduite à adopter. Y compris les personnes que nous pouvons aimer (ou pas). 

 

Comme nous fonctionnons en pilotage automatique, dès qu’un stress se présente ces messages prennent le contrôle. Ils génèrent, à notre insu, des comportements qui sont parfois a l’opposé de ce qui est bon pour nous. C’est comme si tout notre être était   » poussé  » de l’intérieur pour être à la hauteur de cet ordre reçu.

Les 5 messages contraignants 

1 « Le Fais plaisir » « Sois gentil je suis fatigué(e) » « tu me fais de la peine quand … »

Pour être aimer il faut faire plaisir, même si on en a pas envie. Anxieux de l’approbation, il craint de décevoir, de gêner ou qui n’ose pas dire non. Les besoins des autres passent avant les siens. 

 

En quête d’approbation, il recherche les compliments et à se faire bien voir pour être aimé (quitte à se retrouver dans des situations pénibles). 

 

Ce message apprend à développer l’empathie & l’altruisme mais nuisible lorsque vous croyez qu’il y a moyen de faire plaisir à tout le monde ce qui diminue l’estime de soi.

 

 

2 « Le Dépêches-toi » « Secoues-toi »; « Tu perds du temps » « Nous n’avons pas que ça à faire »…

 

Pour être apprécié et reconnu, tout doit se faire vite. Une activité détente se transforme en course contre la montre, car menée lentement c’est une action peu importante.

 

Il façonne des individus agités, impatients, qui s’ennuient facilement. Si il apprend à développer le dynamisme, il devient pénalisant lorsqu’il pousse à toujours agir dans l’urgence, à mettre inutilement la pression aux autres.

 

 

3 « Sois parfait » « C’est pas mal, mais … » « j’attendais mieux de toi » ; « tu peux mieux faire » …

 

Il faut toujours tout faire parfaitement et ne rien laisser au hasard. Cela crée des tensions intérieures très fortes. Tout est prétexte à se montrer irréprochable en toutes circonstances.

 

Le sois parfait est exigeant envers lui et les autres. Il craint le jugement d’autrui et la perte de contrôle de la situation. Le soi parfait a un bon niveau d’exigence et attentif aux détails.

 

Cela devient pénalisant lorsqu’il conduit à être rongé par les « j’aurai dû.., j’aurai pu… »,  vérifie tout et fatigue son entourage par son exigence excessive. 

 

Par exemple 

Vous amenez votre ami « Sois parfait » dans un restaurant réputé. Plutôt que d’apprécier la qualité des mets et la beauté des lieux, votre ami va vous dire « Tu as vu, la salière & le poivrier ne sont pas assortis … ».

 

 

4 « Sois fort » « un garçon ne pleure pas » « Arrêtes de te plaindre » « je compte sur toi»… Se méfier des autres, ne pas montrer ses faiblesses & s’en sortir seul…

 

Une personne sous cette emprise n’exprimera pas ou peu ses émotions. C’est important pour elle de se montrer forte car s’écouter est un signe de faiblesse.

 

Le message sois fort, apprend à être résistant à la pression, à faire preuve de ténacité jusqu’au moment où … paf dépression & burn out.

 

Il devient pénalisant si la personne devient rigide, intolérante & se manifeste par un goût excessif des actions dangereuses. 

Devenez la meilleure version de vous même

5 « Fais un effort » « on a rien sans rien », « il faut souffrir pour… »

 

Ces personnes ne (se) faciliteront jamais les choses et les autres doivent peiner avec elles.


Le mérite tient davantage au mal que l’on se donne qu’au résultat obtenu
. Impossible d’avoir de la valeur sans passer par des tâches pénibles. 

 

Ce message apprend à donner le meilleur de soi-même, à développer la persévérance mais devient pénalisant lorsqu’il fait considérer qu’il n’y a aucun mérite à réussir facilement.

 

Arrêtez de reproduire les mêmes erreurs

 

 

Comment s’activent les messages contraignants

 

 

Lorsqu’une personne se retrouve dans une situation qu’elle ne maîtrise pas, cela peut générer en elle un stress qui va activer ses messages contraignants.

 

Dans son cadre de référence (sa représentation du monde), elle va confirmer ses croyances sur elle, l’autre & l’environnement.

 

Son objectif inconscient est d’obtenir les signes de reconnaissance dont elle a l’habitude.

 

Les messages de permissions

 

Maintenant que vous connaissez vos drivers, vous allez pouvoir trouver des phrases « antidotes ».  Leurs but est de remplacer le messages toxique par un message positif qui vous permette de vous accepter & d’utiliser votre énergie pour réussir avec authenticité. 

 

 

A retenir :

 

–Chaque personne à la capacité de s’améliorer un peu plus chaque jour

 

– Faire une erreur n’est pas une faute, mais un apprentissage.

 

– Se débarrasser d’un driver, s’est une question de temps & un cadeau à soi

 

– On ne change pas ce dont on a pas conscience

 

EN CONCLUSION

 

Vous le savez maintenant, les drivers inhibent votre réussite & votre confiance pour entreprendre & atteindre vos objectifs. L’étude des drivers permet de faire le lien entre votre histoire , vos comportements, votre gestion du stress, vos croyances & votre vécu.

 

 

C’est une approche qui intéresse toute personne qui souhaite appréhender le phénomène de stress dans son environnement, avec son groupe de travail ou autre.

 

Bien entendu, un changement de  » programmation » nécessite un accompagnement, mais chacun peut faire le diagnostic de son/ses drivers dominants pour améliorer sa prise de conscience & faire le choix d’adopter d’autres comportements grâce aux messages permissifs.

 

 

Vos drivers correspondent à des aptitudes spécifiques qui vous ont construite & qui, mieux maîtrisés, deviendront une force. Inutile de tout jeter en bloc. L’idée n’est pas de changer un comportement à tout prix mais plutôt de développer ce qui vous convient.

 

 

Si vous n’êtes pas responsables de vos drivers, vous restez responsable de ce que vous en faites. 

 

Modifier l’impact de vos drivers c’est apprendre à se mettre en mouvement, même si c’est parfois un peu difficile.

C’est à vous  

Vous pensez avoir repéré vos drivers ? Moi perso c’est le 1 & le 3. 

 

Et vous ?

Je vous invite à les partager dans les commentaires ci dessous

 

En passant :

Si vous connaissez une personne qui rencontre ces difficultés,

pour qui ce n’est pas facile en ce moment & que vous pensez que ces stratégies pourraient l’aider,

sentez vous à l’aise d’améliorer sa journée simplement en lui partageant cet article.

optimisme
Qui vous manipule le mieux ?

Qui vous manipule le mieux ?

Qui vous manipule le mieux ?
19/03/2022

Qui vous manipule le mieux ?

Parfois un seul petit changement nous rend heureuse. A d’autres moments, on ressent un besoin plus profond de changement. C’est un moment où notre énergie grandie & tout nous semble plus beau.

Que se soit par nécessité ou simplement pour se rapprocher de nos rêves, on envisage alors des changements plus importants.

 

A ce moment là, on ressent cette puissante envie de découvrir de nouvelles activités, de nouvelles personnes. De démarrer un nouveau projet, se lancer un nouveau défi, changer de job, déménager…

 

Quel que soit notre besoin, ses évolutions sont autant d’espoirs de renouveau & de transformation, qui nous transportent, pimentent notre vie & nous donnent une nouvelle vision de notre avenir.

 

Comme c’est excitant d’écrire son propre scénario de vie, de grandir & de se projeter dans ce qui nous tient à cœur.

 

Avec l’aide de notre petit cerveau, tout nous parait possible. L’idée de départ est top, nous sommes prête à investir du temps & profiter résultat final.

 

Ah ! Quel bonheur… d’avoir des rêves à soulever.

Alors pourquoi n’est on pas plus performante ou plus heureuse

avec un tel ami entre nos oreilles ?

Parce que la réalité est souvent tout à fait différente
 

Dès que nous choisissons de changer, de prendre de nouvelles résolutions, un curieux petit processus se met en marche pour nous compliquer la vie.

 

Tout à coup notre confiance devient fluctuante. On se met à douter de nous, de notre objectif. L’angoisse & le stress monte.

 

Vous avez remarqué ? C’est pile à ce moment là, que de vielles situations d’échec remontent à la surface. Que l’on se compare aux « réussites » des autres. Au point d’en oublier nos propre réussites.

On se concentre présentement sur les moments ou l’on (croit) qu’on s’est plantée. (même si la situation passé n’a rien à voir avec qui vous êtes aujourd’hui ).

 

Vous avez plus d’expérience, vous connaissez les pièges dans lequel vous êtes tombé.

 

Et puis, il y a votre petite voix intérieure. Celle qui vous explique en détail, pourquoi votre projet est voué à l’échec, qu’il est inutile ou hors de vos compétences.

 

Cette idée est même parfois renforcée, par un entourage, qui a essayé des trucs sans succès & qui s’est résigné. Du coup pourquoi les autres devraient ils essayer ?

 

Alors au moment de passer à l’action, vous faites machine arrière, vous commencez & vous arrêtez rapidement ou vous vous auto sabotez.

 

Résultats : Culpabilité, Augmentation du niveau de stress & Angoisse de l’échec (qui n’est pas encore arrivé). Vous pensez avoir un problème. Votre estime de vous est diminuée & votre confiance en vos capacités diminue.

Quelles vont être les conséquences pour vous, si ne vous ne changez pas ces mauvaise habitudes à moyen ou long terme ?

Avant d’aller plus loin, je vous propose de vous rendre I C I

pour vérifier Gratuitement Ou en sont vos Domaines de vie

Si vous vous reconnaissez dans ces situations, Je vais vous partager 2 techniques,
pour déjouer ces manipulations & Oser vous lancer pour atteindre vos objectifs

J’ai testé pour vous

 

Si il existe plusieurs sortes de freins qui bloquent nos réussites, il y en a un qui doit être traité en priorité.

Invisible, insoupçonnable, il vous accompagne partout où vous allez. Il également facétieux & en même temps très sérieux. 

J’ai nommé : Notre cerveau

 

J’ai été la victime de ce petit manipulateur, qui m’a fait faire de mauvais choix, a saboté ma confiance & m’a fait douter de mes compétences. Sans parler des opportunités que j’ai laissé passer sou mon nez…

 

Pendant plusieurs années il m’a fait croire que je devais suivre une route tracée à l’avance, sous peine d’être rejetée ou pire encore …& surtout que je ne pouvais rien changer.

 

Le jour ou j’ai compris que je devais sortir de ce cercle vicieux, que toutes ces histoires de projets impossibles étaient fausses & que la seule personne qui pouvais enclencher le changement, c’était moi : Ça a tout à changer.

 

Mais je reste vigilante, pour éviter certains pièges, même si je me laisse encore prendre parfois. Nul n’est parfait ! Ben oui on est que des petits humains.

 

Alors pas de culpabilité, prenons ça comme un jeu.

Déjouer les manipulations de votre cerveau

& reprendre le contrôle de ce bolide

Le cerveau est une curieuse petite chose. Il représente environ 2% du poids de notre corps & constituée principalement de graisse, de protéine & d’eau.

 

Pourtant c’est une merveilleuse machine, qui a permit à nos ancêtres de partir à la conquête de l’univers. C’est qu’il en a fait du chemin notre petit cerveau, pour s’adapter à tous ces changements, depuis 300 000 milles ans, avec une seule préoccupation : notre survie.

 

Mais s’il régule nos fonctions vitales à une vitesse vertigineuse & une extrême précision, ça ne lui donne pas tous les droits.

 

Siège de nos pensées, de notre mémoire, de nos émotions & de nos fonctions cognitives* (Processus par lesquels un être humain acquiert des connaissances sur son environnement).

Il nous permet de mettre en place des automatismes (positifs ou non) & d’effectuer plusieurs tâches en même temps, sans même y prêter attention.

 

Ce qu’il y a de remarquable avec le cerveau c’est qu’il est capable du meilleur comme du pire. Car il sait parfaitement comment nous manipuler & se faire obéir, en nous laissant croire que nous sommes aux commandes.

 

La ou ça se complique c’est qu’il peu nous faire perdre le sens des réalités.

 

Il n’est pas méchant au contraire. Son job c’est notre sécurité physique & biologique (apport & quantité de nourriture suffisante, sommeil réparateur, exercice physique…) pour nous maintenir en vie. Rien à faire, il reste préoccupé par la gestion de l’énergie dont il dispose & notre survie.

 

Alors changer des comportements, des croyances, des pensées, etc… ça requiert de l’énergie. Et le cerveau n’est pas d’accord. 

 

Il s’’efforce, par tous les moyens, de nous convaincre que ce n’est pas nécessaire (voir impossible).

 

Connaître ces manipulations & savoir comment s’en libérer, permet de se dépasser.

 

Car une fois qu’il s’en rend compte que nous avons réussi, il élargi ses zones de compétences & le champ des possibles, pour vous permettre d’aller plus loin.

Mais avant d’y aller vous aller devoir l’éduquer, un peu comme un ado.

Vous croyez décider en toute liberté ?
Et non c'est votre cerveau qui est aux commandes

Les 2 stratégies pour déjouer ses manipulations

Stratégie n° 1 : Les Croyances

 

Notre cerveau stocke tout. Même les choses que nous ne percevons pas consciemment (un bruit, des mots à la TV, des odeurs, des expériences y compris celles d’autres personnes (adapté à la vision de notre cerveau)…

 

Sans que nous nous en rendions compte, il développe sa tentaculaire base de données, sans nous demander si nous sommes d’accord évidement. C’est comme ça que se créent nos croyances.

 

Nous avons toutes des croyances & une vision du monde qui nous est propre.

Les croyances viennent de nos parents, amis, enseignants, des médias… & sont les piliers indispensables, sur lesquels reposent nos attitudes & nos comportements.

 

Si vous n’êtes pas consciente de vos croyances, elles peuvent créer des blocages inconscients, qui agissent tel un verrou qui bloque vos capacités.

« Je n’y arriverai jamais », « je ne suis pas assez intelligente ? » « ma mère m’a dit que …»

 

Alors pour s’épanouir, il est important de les challenger, voir d’où elles viennent & faire du tri (c’est bon pour la planète tête ).

 

Car nos croyances donnent un sens à notre vie, guident nos pensées & nous permettent de sélectionner (ou pas) les informations dont nous avons besoin pour agir.

 

Identifiez vos croyances & les comprendre en toute bienveillance, vous permettra de définir précisément votre conception du bonheur. Réfléchir honnêtement aux « bonnes » occasions que l’on a laissez filer & se demander honnêtement, quelles croyances on devrait adopter la prochaine fois en sachant que c’est vous qui serez aux commandes.

 

Avez vous remarqué qu’à chaque fois que vous allez vous lancer, cette petite voix vous chuchote  que vous allez vous planter ?

 

Et vous procrastinez. En faisant ce choix, vous donnez raison à tous ceux qui vous les ont dites, leur permettant ainsi de garder un pouvoir sur vous.

 

Parce que l’on vous a répété que ce qui vous tenais le plus à cœur, n’était pas pour vous ?

Tout ça, ce sont de fausses croyances, des messages contraignants que vous acceptez comme des vérités absolues.

 

Face aux plus belles opportunités, vous décidez (inconsciement) de ne pas agir ou de tout faire rater, car vous vous croyez simplement incapable de réaliser de bonnes choses. Pire de les mériter.

 

Bien sur, au fond de vous il y a l’envie de vivre vos rêves, mais vous n’osez pas.

 

Le manque de confiance vous incite à ne plus agir. Sauf que l’inaction entretient le manque de confiance.

Stratégie n° 2 : Les biais cognitifs

 

Les travaux du psychiatre américain Aaron Beck, ont mis en évidence le rôle de « biais cognitifs » (raccourcis mentaux qui nous permettre d’évaluer rapidement les situations).

 

Le cortex préfrontal (au niveau du front), qui nous aide à prendre du recul, est court-circuité & nous allons directement puiser les données dans le cerveau néo limbique, (siège de notre vécu, de nos connaissances, de nos émotions…)

 

Résultat :

En un centième de seconde, nos neurones orientent notre décision. Mais ces raccourcis (très utile pour nos ancêtres qui voulaient échapper aux prédateurs) peuvent, aux 21ème siècle, nous induire en erreur & nous faire prendre la mauvaise décision.

 

S’il est difficile de s’en affranchir, les connaître vous permettra de réduire leur influence, qui altèrent notre jugement. J’ai choisie de vous en présenter 5 (mais il en existent + de 200 ).

 

1 Le piège émotionnel

Le vécu mémorisé par le cerveau, fausse notre jugement. On va faire confiance à certaines personnes ou croire en certaines situations, & en rejeter d’autres parce que nous ne les connaissons pas.

 

2 Imaginer le pire

Vous projetez un futur négatif qui en vrai n’existe pas encore  » Et si le plan ne se réalisait pas ? Et si je ne réussissais pas ? Et si X ne voulait pas de moi ?

 

3 Le trop plein

Le cerveau est confronté à un excès d’informations. Au delà de 7 itérations, le cerveau bug t& on à l’impression que tout est compliqué.

 

Si c’est votre cas, faîtes un STOP, prenez une grande respiration & demandez vous, quelle action (1 seule) doit être faites maintenant avant de passer à la suivante.

 

4 La confirmation

Votre cerveau ne cherche que les éléments qui confirment vos croyances en éliminant d’office le reste (y compris les bonnes solutions).

 

Si vous faites toujours les mêmes erreurs, vous obtenez toujours les mêmes résultats … En changeant 1 seule habitude, si petite soit elle, vous constaterez déjà du changement.

 

5 Le manque de sens

Face à un manque d’information, votre cerveau va combler les trous avec tout ce qui lui tombe sous la mains y compris les informations erronées. C’est comme cela que vous affirmez des choses dont en vrai vous ne savez rien, mais qui vous font commettre des erreurs.

Reprendre le contrôle (en douceur)

 

Vous le savez maintenant, votre cerveau a la fâcheuse tendance de favoriser des croyances & des comportements qui peuvent nuire à vos projets.


Pour enclencher de nouveaux apprentissages, le besoin de sécurité émotionnelle & psychologique est indispensable. Sinon le cerveau se met en position de sécurité & plus rien ne passe. Ignorer ce besoin de sécurité revient à saboter vos apprentissages & à installer durablement l’anxiété voir l’échec.


Cela commence par être attentive à vos réactions & vos façons d’être. Surtout celles qui vous dérangent. Analysez votre discours intérieur, vous savez la p’tite voix (voir article sur les drivers). En changeant vos croyances, vous changez votre vision & par la même occasion votre niveau vibratoire. Ces transformations ont pour résultats, de faciliter les rapprochements, de développer la collaboration & d’entraîner une compréhension plus juste de la réalité.

 

Alors dorénavant, lorsque votre cerveau vous envoie un message, posez-vous la question :

Qui me parle ?

 

La partie qui veut me surprotéger ou celle qui fait le choix conscient & réfléchi de ce que je souhaite réellement ?

 

Déjouer les stratégies de notre cerveau pour que votre nouvelle histoire, change votre trajectoire


Pour vous donner un exemple concret de l’impact que le cerveau peut avoir sur notre vie, je vais vous parler d’une de mes clientes que nous appellerons Katia.Au départ, Katia avait un poste à responsabilité & une vie de famille au tout à fait harmonieuse. Elle est venue me voir, car depuis plusieurs mois, elle ressentait des angoisses permanentes & des troubles du sommeil & désirai retrouver la belle personne quelle était.

 

Ce n’était plus le cas. Elle se disputait avec avec sa famille qui ne la comprenait pas, & à son travail c’était encore pire. Elle se trouvait rigide, méfiante, sur la défensive & sans joie de vivre.

 

En découvrant ses croyances & ses biais cognitifs, elle s’est aperçue, qu’a son insu, son cerveau avait, au fur & à mesure des années, empilé tout un tas d’information qui lui pourrissaient la vie.

 

Motivée, elle a travaillé sur toutes ces clefs & en quelques semaines, elle a reprit sa vrai personnalité. Celle d’une femme heureuse de vivre, avec un sommeil retrouvé, plus de boule au ventre le matin. Sans parler de sa vie de famille qui est redevenue une source de joie & de fierté.

 

Quelques mois après, elle a même décidé avec son mari, de démarrer un nouveau projet de vie, qu’elle avait en tête depuis longtemps, mais quelle ne s’autorisait pas.

 

A retenir :

 

– Chaque personne à la capacité de s’améliorer un peu plus chaque jour

– Faire une erreur n’est pas une faute, mais un apprentissage.

– Se débarrasser d’une croyance s’est une question de temps & un cadeau à soi

– On ne change pas ce dont on a pas conscience

C’est à vous 

Par quelle stratégie allez vous commencer & quand allez vous le faire ?

 Je vous incite à appliquer ses stratégies dès maintenant & passer à l’action.

Vous avez tant de choses à vivre. Pourquoi ne pas commencer maintenant ?

 

Maintenant dites moi.

Je suis curieuse de savoir laquelle de ces stratégies vous parle le plus.

Ecrivez moi dans les commentaires ci dessous si c’est la n°1  ou la n°2

En passant :

Si vous connaissez une personne qui rencontre ces difficultés,

pour qui ce n’est pas facile en ce moment & que vous pensez que ces stratégies pourraient l’aider,

sentez vous à l’aise d’améliorer sa journée simplement en lui partageant cet article.

optimisme
Commentaires
coté confiance vous en etes ou

Et vous, coté confiance vous en êtes où ?

coté confiance vous en etes ou
03/03/2022

Ah ! La confiance, Cet état d’esprit particuliers qui donne des ailes. 

Qui nous permet d’oser, d’aller vers l’autre sans crainte d’être jugée. Ce sentiment de pouvoir tout réussir pour se rapprocher de ses rêves & accéder à ses plus belles réalisations. Génial non ?

On n’est pas toute logée à la même enseigne !

Je pourrais vous en parler pendant des heures. Parce que oui, j’avoue que le manque de confiance, je connais plutôt bien. Et si aujourd’hui ça va bien, j’ai encore des passages à vide… mais rien à voir avec ce que j’étais. (ouf !!! Ça fait du bien)

 

Pensez vous mériter une vie moyenne ?

Vous vous dites parfois que vous ne valez rien, parce qu’un prof, vos parents ou un gros crétin, vous ont dit un jour que vous ne valiez rien ?

 

Parce que l’on vous a répété que ce qui vous tenais le plus à cœur, n’était pas pour vous ?

 

Tout ça, ce sont de fausses croyances, des messages contraignants que vous acceptez comme des vérités absolues.

 

Toutes ces petites phrases que vous avez entendues plusieurs fois même si parfois c’était pour votre « bien » sont devenues à la longue le plus grand obstacle à votre confiance.

 

Avez vous remarqué qu’à chaque fois que vous allez vous lancer, cette petite voix vous chuchote  que vous allez vous planter ?

 

Et vous procrastinez. En faisant ce choix, vous donnez raison à tous ceux qui vous les ont dites, leur permettant ainsi de garder un pouvoir sur vous.

Alors faites une petite pause & dites moi

Sur une échelle de 1 à 10 vous vous situez comment ?

Le cercle vicieux

Comme chacune d’entre nous, vous avez expérimentez des réussites mais aussi des « échecs ».

 

Vous avez commencé à douter de vous & de vos qualités. C’est là que vous optez pour l’inaction qui parait rassurante & sécurisante.

 

Face aux plus belles opportunités, vous décidez (inconsciemment) de ne pas agir ou de tout faire rater, car vous vous croyez simplement incapable de réaliser de bonnes choses. Pire de les mériter.

 

Bien sur, au fond de vous il y a l’envie de vivre vos rêves, mais vous n’osez pas. Le manque de confiance vous incite à ne plus agir. Sauf que l’inaction entretient le manque de confiance.

 

Vous voyez où je veux en venir

 

Lorsque nous manquons de confiance, nous avons tendance à vouloir nous prouver que nous avons de bonnes raisons. Car oui ça nous rassure.

 

C’est une tendance naturelle qui se vérifie au sujet de la plupart de nos croyances.

Ce n’est pas de notre faute, notre cerveau veut juste nous surprotéger, c’est son boulot.

Nous focalisons sur tout ce qui nous conforte dans notre croyance. Au risque de saboter les résultats acquis.

Avant d’aller plus loin, je vous propose de vous rendre I C I

pour vérifier Gratuitement Ou en sont vos Domaines de vie

Si vous reconnaissez dans cette description & que vous voulez apprendre à équilibrer vos domaines de vie essentiels, aujourd’hui je vous partage 7 étapes pour avoir davantage confiance en soi

La confiance se gagne en goutte & se perd en litre

De multiples facteurs sont à l’origine de ce mal être (éducation, entourage toxique, échec unique ou à répétition…) & varient selon nos domaines de vie (travail, couple, famille, social, épanouissement personnel).

 

La perte de confiance ne dépend pas de l’échec, mais de la façon dont vous le vivez, l’interprétez & le transformez en catastrophe (ou pas).

 

Un passage à vide, une séparation, la perte d’un emploi… & l’on a une perte de confiance. Mais c’est une étape de la vie. Désagréable certes, mais indispensable pour faire le point, se remettre en question & rebondir.

 

L’important est de pouvoir en sortir

Rester dans ce cercle infernale, c’est renforcer la croyance que vous ne pouvez pas ou ne méritez pas d’être heureuse & de réussir.

 

Alors que vous avez tout en vous pour y arriver

 

A condition d’envisager quelques changements, à commencer par la fausse certitude que ça ne marchera pas.

  • Que vos échecs soient d’ordre professionnel ou amoureux.
  • Quelque soit votre niveau de confiance aujourd’hui, il existe des exercices pour progressivement doper votre confiance en vous.

Vous n’en êtes peut être pas consciente, mais vous avez déjà fait un grand pas. Si vous lisez cet article, c’est que vous avez décidé d’affronter vos peurs.

 

Alors bravo ! Car il faut du courage pour affronter ses peurs

 

La confiance en soi c'est quoi en fait ?

Elle comprend 3 aspects :

L’amour de soi :

C’est s’aimer inconditionnellement avec ses qualités et ses défauts. Rien ne sert de les mettre sous le tapis, ils sont là & c’est  vous de trouver comment en faire une force (si si c’est possible).

 

L’image de soi :

C’est si ce que l’on voit on l’aime où pas.  Certaines choses peuvent être améliorée en se prenant en main et d’autres sont là et vous n’y pouvez rien. Et là c’est un choix d’acceptation. J’apprends à aimer ce qui est présent ou je décide de me pourrir la vie avec ?

 

Vos critères sont ils une projection, un idéal construit par notre société ou sont ils cohérents avec une vie remplie de sens.

 

La confiance en soi :

Avoir confiance en soi, c’est croire en ses capacités, ses ressources, ses possibilités & ses talents pour se sentir capable de surmonter les difficultés que la vie met sur notre chemin.

7 étapes pour avoir davantage confiance en soi

1 Vos prédictions

Arrêtez de projeter vos peurs, d’anticiper ce qui pourraient éventuellement mal ce passer.

Réfléchir oui mais ne focaliser que là dessus, c’est ce que l’on appelle une peur inhibitrice. Alors listez les, pour en prendre conscience & pouvoir les surveiller de près.

Car cette peur infondée pour les autres mais bien réelle pour votre inconscient, s’agite sous votre nez & amène votre cerveau a bloquer toutes vos actions.

 

2 Se comparer

Arrêtez de vous comparer négativement. Cherchez le positif en vous. Les autres ne sont pas parfaites & ne maîtrisent pas tous les aspects de leur vie.

Si elles vous disent le contraire n’y croyez pas, c’est un gros mensonge.

3 Admettez votre potentiel

Faites la liste de vos talents, de vos savoirs, de vos savoir-faire & de vos savoir être. Allez on s’y met !!

Notez un maximum de vos victoires (depuis votre enfance y compris celles qui vous semblent banales).

Ne dénigrez aucun point, prenez-les tous sans les juger.

 

4 Se fixer des objectifs réalisables

Notez les objectifs que vous souhaitez atteindre, (ce que vous aimeriez faire, devenir, accomplir). Les 3 étapes pour atteindre vos objectifs

 

Cette étape est importante car vous devez vous fixer des objectifs réalisables. En étant clair sur vos capacités & sur vos limites. Comme un patient qui s’est cassé la jambe, vous devez progresser lentement & non commencer par le 100 mètres.

 

5 Faire le point sur vos réussites

Une fois votre objectif atteint, demandez vous (avec bienveillance) ce que vous pourriez améliorer la prochaine fois puis passez à l’objectif suivant.

C’est en sortant (en douceur) de votre zone de confort que vous gagnerez en expérience pour muscler votre capacité à faire face à l’inconfort.

Devenez la meilleure version de vous même

6 Passer du temps avec des personnes positives

 

Un groupe de soutien, un ami, peu vous aider à développer votre estime & vous aider à conserver votre motivation dans les moments délicats.

Veillez simplement  à choisir des personnes qui partagent les valeurs similaires aux vôtre & fuyez les personnes toxiques.

 

7 Soyez honnête avec vous même

 

Pour réussir soyez sincère avec vous même, admettez vos failles avec bienveillance, comme vous le feriez pour un petit enfant.

Vous l’aurez compris, l’estime de soi n’est pas un don inné, mais une compétence qui s’acquiert, qui fluctue & qui se développe tout au long de notre vie.

 

Elle est indispensable à une vie épanouie & heureuse, pour attraper les occasions qui se présentent (rencontrer l’âme sœur, obtenir une promotion, se lancer dans une nouvelle activité …).


Soyez attentive

 

Lorsque votre cerveau vous dit « Tu vas échoué » Arrêtez-le immédiatement !

Stopper votre critique intérieur, la petite voix. Formulez une phrase « antidote » (Voir messages contraignants)

 

Le simple fait de passer à l’action régulièrement, aussi petite que soit la tâche, est un excellent moyen pour améliorer votre confiance en vous. Soyez votre meilleure amie.

 

Vous êtes effrayée ? C’est normal. Tout le monde a peur devant un défi, & avoir confiance en soi est un défi. Mais essayez quand même. Le pire c’est de ne pas essayer. Chaque essai vous rapprochera du but, alors pratiquez, pratiquez, pratiquez….

 

Passez à l’action régulièrement est un excellent moyen pour améliorer votre confiance.

 

TOUTES les compétences pour réussir, vous les avez déjà toutes en vous ; mais vous êtes la seule à pouvoir leur ouvrir la porte pour les libérer.

 

Alors je compte sur vous

Je vous invite à utiliser ses clefs & à passer à l’action dès maintenant, pour améliorer votre confiance en vous pour une vie remplie de sens à la hauteur de votre potentiel.

 

 

Pour sortir de ce schéma, je vous propose de vous rendre I C I 

 

Vous pourrez évaluer en un clin d’œil & Gratuitement votre degré de satisfaction dans vos Domaines de vie.

 

Passez à l’action

 

J’adore vous lire & vos écrits me guide pour vous proposer de nouveaux outils. Si vous avez trouvé de la valeur à cet article, indiquez moi dans les commentaires ci-dessous Quel est votre niveau d’estime de vous sur une échelle de 1 à 10, ?

En passant :

Si vous connaissez une personne qui rencontre ces difficultés,

 & que vous pensez que ces stratégies pourraient l’aider,

sentez vous à l’aise d’améliorer sa journée simplement en lui partageant cet article.

optimisme
Retour haut de page